PRESENTATION

La loi de février 2005 pour l’égalité des  droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées en France a établi, au-delà de l’obligation éducative, le droit des élèves handicapés à la scolarisation. L’accessibilité au savoir, à la connaissance et le droit à compensation font partie des principes de cette loi. Cette politique correspond à un mouvement international de l’éducation pour tous.

 

OPHRIS s’inscrit dans le contexte de cette politique éducative visant à mettre en oeuvre le droit à la scolarisation pour les élèves en situation de handicap. Il consiste à mettre en synergie des équipes de recherche travaillant sur ce thème. Par une approche interdisciplinaire, OPHRIS associe différents  types  de  compétences  :  didacticiens,  linguistes,  psychologues,  sociologues, chercheurs  en  science  de  l’éducation,  professionnels  de  l’enseignement, du  secteur médico-social, de la santé et des associations de parents. Le choix de développer un réseau tient notamment à la complexité de l’objet de recherche qui conduit notamment à s’intéresser à la fois à l’identification des difficultés d’apprentissage de ces élèves, à  leurs besoins éducatifs particuliers, et aux pratiques de scolarisation existant ou à construire sur le plan didactique, pédagogique et institutionnel. En organisant des occasions d’échanges, OPHRIS vise à stimuler la réflexion par la mise en regard d’approches diverses sur le plan conceptuel et méthodologique ainsi qu’à contribuer à la diffusion des travaux menés sur le handicap à l’école.

OPHRIS se place dans une perspective multidimensionnelle et transdisciplinaire pour aborder les processus de scolarisation des élèves  handicapés du point de vue des pratiques scolaires et développe trois axes de travail :

  • l’axe de l’élève par l’élaboration des  projets  personnels  de scolarisation, d’outils d’aide au diagnostic et d’évaluation d’outils existants ;
  • l’axe des pratiques  par  l’observation  et  l’analyse  des  pratiques  existantes,  par l’élaboration conjointe de situations d’enseignement et d’apprentissage ;
  • l’axe de la formation par la diffusion des éléments de recherche dans la formation initiale et continue des enseignants.

Ainsi, c’est dans ce contexte de volonté politique de mutation du système éducatif, que le réseau OPHRIS (Observatoire de Pratiques sur le Handicap : Recherche et Intervention Scolaire) a été créé en 2008 par des chercheurs de trois institutions : l’université d’Aix-Marseille, l’INSHEA à Suresnes et l’INRP (actuellement IFE) à Lyon. Ce réseau s’est élargi à d’autres chercheurs d’autres institutions en France et à l’étranger. Depuis, sept colloques et plus d’une dizaine de journées d’étude ont été organisés (Lyon, Aix, Nantes, Nancy, Bordeaux, Suresnes), et plusieurs ouvrages et numéros de revue ont été publiés.